Cérémonie solennelle du souvenir au site commémoratif SS-Sonderlager/KZ Hinzert

  1. ©SIP/ Emmanuel Claude

    (de g. à dr.) Malu Dreyer, ministre-présidente de Rhénanie-Palatinat; Xavier Bettel, Premier ministre, ministre d'État, ministre des Cultes
  2. ©SIP/ Emmanuel Claude

    Illustration - Gerbes
  3. ©SIP/ Emmanuel Claude

    Dépôt de gerbes
  4. ©SIP/ Emmanuel Claude

    Dépôt de gerbes
  5. ©SIP/ Emmanuel Claude

    Plaque commémorative
  6. ©SIP/ Emmanuel Claude

    Discours de Xavier Bettel, Premier ministre, ministre d'État, ministre des Cultes
  7. ©SIP/ Emmanuel Claude

    Discours de Malu Dreyer, ministre-présidente de Rhénanie-Palatinat
  8. ©SIP/ Emmanuel Claude

    Photo de groupe

Le 25 février 1944, 25 résistants Luxembourgeois ont été assassinés à proximité du camp de concentration spécial SS de Hinzert. Chaque année, la population commémore cet acte. 

C'est à l'occasion du 75e anniversaire de commémoration que le Premier ministre, ministre d'État, Xavier Bettel, et la ministre-présidente de Rhénanie-Palatinat, Malu Dreyer, ont invité à une cérémonie solennelle du souvenir le samedi 21 septembre 2019 à l'ancien camp de Hinzert. 

Ont participé également à la cérémonie, S.A.R. le Grand-Duc, le président de la Chambre des députés, Fernand Etgen, ainsi que des représentants des autorités nationales luxembourgeoises et allemandes et des mouvements et associations patriotiques.

La cérémonie solennelle du souvenir a rendu hommage aux détenus et aux victimes du camp de concentration spécial SS de Hinzert. Le camp de concentration de Hinzert a existé de 1939 à 1945, au cours de ses 6 ans d'existence plus de 13 000 hommes ont souffert sous la terreur des SS dans le camp.

Messe de l'Amicale des Anciens de Hinzert

Cette cérémonie a été précédée d'une messe célébrée par Monseigneur Jean-Claude Hollerich, archevêque de Luxembourg, lors de laquelle ont été lus les noms des 82 Luxembourgeois assassinés ou décédés à Hinzert et aux camps annexes.

L'encadrement musical a été assuré par la chorale de Diekirch et Edmond Faber (clairon d'honneur).

Cérémonie solennelle du souvenir

Le mot de bienvenue prononcé par le directeur du Centre d'Éducation politique Rhénanie-Palatinat et maître des lieux du site commémoratif, Bernhard Kukatzki, a été suivi des discours de la ministre-présidente de Rhénanie-Palatinat, Malu Dreyer, et du Premier ministre, ministre d'État, Xavier Bettel.

Une contribution de jeunes élèves allemands et luxembourgeois, porteurs d'histoire et de mémoire, participant au programme d'échange Integrierte Gesamtschule (IGS) Hermeskeil/Lycée de Garçons Esch-sur-Alzette (LGE) a été également prévue.

Dans la foulée, l'évêque de Trèves, Monseigneur Stephan Ackermann, et le président de l'Église évangélique en Rhénanie, Manfred Rekowski ont procédé à des prières oecuméniques.

Dépôt de fleurs devant le monument commémoratif

Des gerbes de fleurs ont été ensuite déposées devant le monument commémoratif par S.A.R. le Grand-Duc et Malu Dreyer. Le monument conçu par Lucien Wercollier, se trouve sur le nouveau cimetière, là ou avant se trouvaient les baraquements des gardiens SS, qui elles étaient situées en face du camp de détention, sur l'autre côté de la route.

Visite des endroits de l'inhumanité

La cérémonie s'est clôturé par la visite et le dépôt de gerbes par S.A.R. le Grand-Duc et de l'Amicale des Anciens de Hinzert à deux endroits historiques, déclarés "endroits de l'inhumanité":

  • Le monument en souvenir des victimes de la grève générale au Luxembourg, assassinées en 1942; 
  • Le monument en souvenir des résistants luxembourgeois, tués en 1944.
Dernière mise à jour